Au Havre et à Orléans, l’extrême-droite dans ses basses œuvres

Sharing is caring!

La soirée du 10 décembre a été marquée par des exactions au Havre (Seine-Maritime) et à Orléans (Loiret) visant un militant antifasciste et des locaux du PCF.

Alors qu’il rentrait chez lui dans la soirée du 10, Aymeric (le prénom a été modifié à sa demande) croise 8 individus sur le trottoir d’en face qu’ils l’identifient comme antifasciste. Les huit nervis traversent la route et lui sautent dessus en s’acharnant à coup de poing américain. « Ils m’ont ensuite piétiné au sol en concentrant leurs coups sur mon visage », explique à l’Humanité le jeune de 21 ans proche des Jeunes communistes. « J’ai cru en identifier un ou deux, mais après le premier coup de poing américain dans la pommette, j’ai surtout vu des étoiles », témoigne-t-il.

A lire sur l’Humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *